Un espace qui s’enrichira au fur et à mesure, à l’intention des amateurs de typo plomb.
Un glossaire, des adresses d’imprimeurs en France et éventuellement de fournisseurs.
Et à défaut d’un forum qui ne se justifie pas encore, la possibilité de poser des questions
techniques par mail, avec réponse sur le blogue.


HAUTEUR EN PAPIER

La hauteur en papier est la hauteur comprise entre le pied de la lettre et son œil. On conçoit qu’elle doit être rigoureusement égale d’une lettre à une autre pour que l’impression soit uniforme, et identique pour tous les caractères de manière à pouvoir les mélanger dans une même page.

Il aura pourtant fallu attendre un Règlement de librairie de 1723 pour que cette hauteur soit fixée à 10 lignes et demie. « Veut Sa Majesté que six mois après la Publication du présent Règlement, tous les Caractères, Vignettes, Réglets et autres Ornemens de Fonte, servans à l’Imprimerie, depuis le Gros-Canon jusqu’à la Nonpareille, tant gros œil qu’ordinaire, soient fondus d’une même hauteur en papier, fixée à dix lignes et demie Géométriques. » Et il n’était pas question de vouloir contourner la loi car « afin que toutes les Fontes se trouvent de la hauteur prescrite par l’Article LIX, ordonne Sa Majesté que celles qui viendront des Pays Etrangers et des Provinces, soient portées directement par les Voituriers à la Douane, et ensuite, à la Chambre Syndicale, pour y être visitées par les Syndic et Adjoints, et être vérifié si elles sont fondües sur ladite hauteur, et au cas qu’elles ne se trouvent pas conformes, elles seront pour la première fois renvoyées sur les lieux, à la diligence des Syndic et Adjoints, aux frais de qui il appartiendra; et en cas de récidive, elles seront refondües et la matière confisquée au profit de la Communauté ».

Quand l’ancien système de mesures a été abandonné, les 10 lignes et demie (63 points Didot) auraient dû devenir 23,69 mm. Mais pour des raisons qui demeurent un tant soit peu mystérieuses, la hauteur finalement retenue a été de 23,56 mm, soit 62 points Didot 2/3. La majorité des autres pays européens, qui avait adopté le point Didot, a également adopté cette hauteur. Ne s’en distinguent que la Grande-Bretagne, avec une hauteur de 23,32 mm (0.918″) issue de ses propres mesures, et la Belgique et les Pays-Bas qui, à côté de la hauteur française, ont également une hauteur de 23,70 mm pour la première et de 24,85 mm pour les seconds.

Peu importe le corps, l’œil est toujours à la même distance du pied (et même pour « les Fontes qui viendront des Pays Étrangers », comme le prouve la position du cran).

  • allemand : Schrifthöhe
  • anglais : type height ou height to paper
  • danois : skrifthøjde
  • espagnol : altura del tipo
  • italien : altezza tipografica
  • néerlandais : letterhoogte
  • polonais : wysokość na pisma
GLOSSAIRE
DE LA
TYPOGRAPHIE

Bientôt disponible !